février 20

L’importance du feu digestif

0  commentaires

En médecine ayurvédique, l’agni ou feu digestif, est le centre de la digestion. L’ayurveda décrit plusieurs agnis, mais le plus important est celui de la digestion, situé dans l’épigastre, à la pointe de la cage thoracique, au niveau de l’estomac.

Une digestion lente, non optimale, mène à l’accumulation d’ama (ou résidus d’une digestion incomplète). Au fil du temps, il peut y avoir suraccumulation de résidus non digérés et cela peut mener à plusieurs déséquilibres sur les plans physique et mental.

12 signes que votre feu digestif a besoin d’un petit coup de pouce

  • Mauvaise haleine
  • Langue recouverte de résidus blanchâtres au réveil
  • Présence de mucus (sécrétions) dans le nez et la gorge au réveil
  • Peu d’appétit le matin
  • Difficulté à digérer et à éliminer
  • Manque de vitalité ou d’énergie
  • Douleurs aux articulations
  • Inconforts ou douleurs généralisés
  • Fatigue ou léthargie
  • Dépression
  • Fragilité aux infections
  • Difficulté à manifester ses intentions

Comment stimuler son feu digestif

Même si les inconforts liés à la digestion semblent généralisés, il ne faut pas oublier qu’il existe des variations selon les doshas.

Une personne ayant un déséquilibre de type Vata aura une digestion un peu plus fragile, avec de l’irrégularité intestinale, des ballonnements et des flatulences. Quand une personne ayant un déséquilibre de type Pitta présentera plutôt de l’hyperacidité et des brûlures d’estomac. Alors qu’une personne ayant un déséquilibre de type Kapha aura tendance à accumuler de l’ama (résidus non digérés) et donc sera sujette aux symptômes vus précédemment.

De façon générale, voici quelques conseils pour prendre soin de votre feu digestif :

  • Evitez de surcharger votre estomac. Gardez en tête la règle du 1/3 : 1/3 de nourriture solide, 1/3 de liquide, 1/3 d’espace pour la digestion mécanique (brassage) ;
  • Prenez une infusion de gingembre râpé ou de fenouil environ 30 minutes avant le repas pour stimuler le feu digestif ;
  • Evitez de surstimuler vos sens. Créer un espace zen vous incitant à vous ancrer dans le moment présent et à profiter du repas ;
  • Une musique calme permet de manger plus doucement. Observez les différentes textures et explosions de goûts en bouche lorsque vous prenez le temps de mastiquer. N’oubliez pas que la digestion débute avant la bouche et qu’être présent est crucial pour faciliter par la suite la décomposition, l’extraction et l’élimination ;
  • Ajoutez des épices comme le gingembre, le cumin, les graines de coriandre, le persil et à la cardamome à vos repas et à vos tisanes ;
  • Evitez de boire des liquides contenant de la glace, qui réduit le feu digestif.

En cas de feu digestif très affaibli et d’accumulation importante de toxines, une cure « détox » personnalisée sera recommandée. Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à me contacter ici.

Pour toujours plus de conseil, rejoignez-moi sur Facebook ou Instagram.

Envie d’aller plus loin et de prendre votre santé et votre bien-être en main ? Retrouvez-moi en consultation ou en atelier au studio Move Garden ou en ligne.



Laissez nous votre message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez -vous à notre Newsletter dès maintenant!