novembre 14

Zoom sur la vue …

0  commentaires

Les yeux vus par l’ayurveda

Combien de fois par semaine prenez-vous du temps pour vous occuper de vos yeux ? Si vous êtes comme la majorité des gens, la réponse sera : pas très souvent ou même jamais sauf si un besoin urgent se fait sentir. La plupart d’entre nous tiennent leurs yeux et leur vision pour acquise. En fait, jusqu’à l’apparition d’un problème oculaire, ou du besoin soudain d’une paire de lunettes, nous croyons que nos yeux seront performants pour le reste de notre vie.

Gouvernés par Pitta, les yeux sont la porte d’entrée de la perception, de la connexion avec notre environnement et sont aussi un moyen d’absorber la beauté et de puiser l’inspiration. Selon l’ayurveda, vers l’âge de 40 ans, le sous-dosha Pitta (alochaka pitta), qui régule l’équilibre des yeux, devient moins performant, et certains problèmes peuvent alors commencer à se manifester.

Dans les rituels ayurvédiques, une grande attention est portée à la santé des yeux. Les yeux étant le reflet de ce qui se passe à l’intérieur, ils peuvent donner aux thérapeutes de grands indices sur les déséquilibres possibles lors d’une consultation.

En ayurveda la vision et le mental sont extrêmement liés. La surstimulation des yeux, le manque de soin, le manque de sommeil, la nourriture trop épicée, le soleil et la chaleur de la fin de l’été, tout comme le temps passé devant un écran, sont tous des facteurs affectant l’équilibre délicat des yeux.

Une ancienne légende indienne racontait que les yeux du fœtus, au fil des neufs mois de grossesse, se formait à partir de la synergie de poussières d’étoiles et de la lumière du soleil, traversant les yeux de sa mère enceinte, passant par son système nerveux, puis entrant dans l’utérus. Les yeux étant gouvernés par Pitta, ils rappellent le soleil : lumineux, brillant, rayonnant.

Les écrans, perturbateurs de l’équilibre des yeux

Combien de temps par jour estimez-vous passer devant un écran (ordinateur, tablette, téléphone, console de jeu ou télévision) ? Selon un rapport publié en 2015, un adulte s’y expose en moyenne plus de 10 heures. Cela vous semble familier ?

Et qu’en est-il des enfants ? Selon les données comptabilisées de 1995 à 2015 monitorant les changements d’habitudes des enfants âgés de 5 à 16 ans, un enfant y est exposé plus de 6,5 heures par jour en moyenne, et ce chiffre grimpe à 8 heures pour un adolescent de 16 ans. Ces chiffres sont assez perturbants.

Mais qu’en est-il de l’effet sur les yeux ?

Rougeur, irritation, fatigue et sensation de brûlure au niveau des yeux : ces inconforts appelés computer vision sydrom peuvent être liés à l’assèchement des yeux, conséquence du temps passé devant un écran. Une étude publiée en 2005 explique que le fait de regarder un écran peut ralentir jusqu’à 60 % le réflexe de clignement des yeux qui contribue au maintien de l’hydratation oculaire naturelle. Au lieu de cligner des yeux entre 15 et 20 fois par minute, la fréquence peut diminuer à 3 ou 4 fois par minute !

Heureusement, il y a des solutions pour prévenir l’assèchement des yeux.

Parmi les deux que je vous propose aujourd’hui, vous pourrez choisir ce qui vous convient le mieux en fonction de temps dont vous disposez. L’important est d’y penser et de créer l’espace pour le faire.

La règle du 20-20-20

Une des solutions proposées par certains spécialistes américains est d’appliquer la règle du 20-20-20.

Le principe est simple : toutes les 20 minutes, lever les yeux et regarder à une distance de 20 pieds, soit 6 mètres, pendant 20 secondes. Cela permet un mouvement des yeux, une vision plus lointaine et moins précise, et de cligner des yeux plusieurs fois pendant 20 secondes.

Le yoga, apaisant pour les yeux

Le temps passé sur un tapis de yoga peut être une source d’apaisement pour les yeux. Une recherche publiée dans le journal Head & Face Medicine en 2006 a laissé entendre que le yoga peut apaiser les yeux irrités. Les scientifiques de Bangalore en Inde, ont recruté 291 employés d’une société de logiciels, qui passaient au minimum six heures par jour devant un ordinateur.

Les chercheurs ont assigné la moitié du groupe à un cours de yoga, une heure par jour, cinq jours par semaine. Le cours comprenait une routine d’asana (postures de yoga), de pranayama (exercices respiratoires) et de relaxation guidée. Les participants de l’autre groupe ont passé le même temps de pause pour parler entre amis, à travailler ou à regarder la télévision. Après 60 jours, à la fin de l’étude, les membres du groupe pratiquant le yoga ont signalé une baisse de 30 % des inconforts au niveau des yeux (fatigue et sécheresse des yeux), contrairement aux autres participants qui ont rapporté que leurs inconforts avaient augmentés. Les auteurs ont noté également que les personnes détendues clignaient davantage des yeux, ce qui contribuait à préserver l’humidité du globe oculaire.

Selon l’ayurveda, les muscles des yeux sont les muscles les plus petits du corps. Ils ont aussi besoin de nutriments, d’oxygénation et de mouvement, au même titre que les autres muscles du corps pour assurer une circulation et un drainage adéquats. Cela s’effectue simplement lorsque nous bougeons les yeux de façon naturelle, activant les muscles des yeux et stimulant le pompage des liquides de l’œil. Vers l’âge de 40 ans, il semblerait que les micro-canaux lymphatiques drainant et nourrissant des yeux aient tendance à être moins performants.

Retrouvez sur notre page Facebook ou Instagram des conseils pour prendre soins de vos yeux et bien plus encore!

Envie d’aller plus loin ? Retrouvez-moi en consultation ou en atelier au studio Move Garden ou en ligne.



Laissez nous votre message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez -vous à notre Newsletter dès maintenant!